Crest

Université Laval - Médecine d'urgence - Québec

Jumelage principal R-1 de 2022 - premier tour
Groupe Régulier pour Tous

Approuvé le January 25, 2022

Summary of changes

Quota approximatif:

 3 

Statut d’agrément : Agréé

Critères provinciaux


Dr(e) Marie-Pier Boucher
Département de médecine familiale - Section médecine d'urgence 
Local 4617 Pavillon Ferdinand-Vandry 
1050 avenue de la Médecine,
Québec, Québec, G1V 0A6
(418) 656-2131 poste 402526
(418) 656-5252
Résidence en médecine d'urgence (spécialité) - MU5

Personne contact

Dre Julie Ouellet-Pelletier
Directrice du programme
julie.ouellet-pelletier.1@ulaval.ca
418-525-4444 poste 70553

Dre Marie-Pier Boucher
Adjointe à la direction de programme

Pour les questions sur l’admission:
Mme Caroline Lévesque
Conseillère à la gestion des études
caroline.levesque@fmed.ulaval.ca


Information importante

ACLS

Toute résidente et tout résident 1 admis à l’Université Laval le premier juillet doit satisfaire à l’exigence de réussir la formation ACLS, soit durant son externat ou dans les 90 jours suivant la date du début de sa résidence.


Service post-formation

S/O


Instruction générale

Langue de candidature du programme :  Français

Exigence linguistique.

Les candidats qui appliquent dans le programme dont la langue d’enseignement des études primaires et secondaires n’est pas le français doivent faire la preuve d’un niveau minimal de connaissance de la langue française. À cette fin, ils doivent passer le Test de français international (TFI) auprès d’un établissement du réseau Educational Testing Service (ETS). Le test devra avoir été complété au cours des deux dernières années précédant la demande de candidature CARMS. L’Université Laval offre depuis l’hiver 2020 également un test de français le TCF dont vous trouverez les informations dans la section compétences linguistiques.

 

 

 


Documents à l'appui

Nous recommandons aux candidats de ne soumettre que les documents exigés par le programme. Aucun autre document soumis ne sera examiné.
Citoyenneté canadienne
CaRMS collabore avec des organisations tierces pour vérifier votre statut de citoyenneté ou de résidence permanente. Si votre statut est vérifié par une de ces organisations, il ne sera pas nécessaire de fournir des documents de citoyenneté dans le cadre de votre candidature. Si votre statut de citoyenneté n’est pas vérifié, vous devez fournir un des documents énumérés ci-dessous.
Documents doivent être notariés/certifiés
Requis
Soumettez un des documents suivants afin de vérifier votre statut de citoyenneté canadienne :
• Certificat de naissance canadien ou acte de naissance
• Certificat de citoyenneté canadienne
• Carte de citoyenneté canadienne (les deux côtés de la carte)
• Carte de résident permanent au Canada (les deux côtés de la carte)

Comme preuve de citoyenneté ou de résidence permanente canadienne, vous devez fournir :

  • Une copie du certificat de naissance canadien; OU
  • Une copie de la carte de résidence permanente (copie recto-verso de la carte) ou une copie du formulaire IMM 5292, IMM 1000, IMM 5688; OU
  • Une copie de la carte de citoyenneté (copie recto-verso de la carte) ou une copie du certificat de citoyenneté

 Veuillez noter que le passeport canadien n’est pas accepté comme preuve de citoyenneté.

Pourquoi nous avons besoin de vos documents juridiques?

Toutes les universités du Québec doivent déclarer le statut juridique de leurs étudiants au Canada au Ministère de l'éducation du Québec. Si vous êtes citoyen canadien ou résident permanent, vos documents juridiques détermineront vos frais de scolarité à Laval. 

Pour TOUS et TOUTES: des documents juridiques sont requis pour la création de votre code permanent du Québec. 

 

 

 

Compétences linguistiques
Requis
Soumettez un des documents suivants afin de vérifier vos compétences linguistiques :
• Test de français international (TFI)

Si votre langue maternelle n’est pas le français et que vous avez fait vos études universitaires et pré-universitaires dans une autre langue que le français:

  • Résultats au Test de Français International (TFI) – Vous devez faire la preuve d’un niveau minimal de connaissance de la langue française. À cette fin, vous devez passer le Test de Français International (TFI) auprès d’un établissement du réseau Educational Testing Service (ETS). Le résultat de cet examen doit être fourni au moment du dépôt de votre candidature CARMS. Un résultat égal ou supérieur à 860/990 est exigé. Le test devra avoir été complété au cours des deux dernières années précédant la demande de candidature CARMS.
  • Résultats au Test de compétence en français (TCF tout public), offert par l’Université Laval à l’adresse suivante à l’école des langues. Un résultat au TCF-EOB devra se situer de 600 à 699 et celui du TCF-EE de 14 à 20.

 

Si vous avez fait vos études secondaires au Québec dans une langue autre que le français:

  • Preuve d’études secondaires complétées au Québec – Vous n’avez pas à vous soumettre à l'un des deux tests de français, car l’obtention de votre diplôme de secondaire V exigeait une connaissance fonctionnelle écrite et parlée de la langue française. Vous devez toutefois fournir une preuve d’études secondaires complétées au Québec (secondaire V).

Si vous avez fait vos études secondaires (ou le lycée), collégiales (pré-universitaires) ou universitaires en français, vous n’avez pas à vous soumettre à l'un des deux tests de français. Vous devez simplement fournir une preuve d’études.

 

Documents de référence
Requis
Nombre de document(s) demandé: 2

Par souci d'équité et d'uniformité entre les candidats, nous acceptons uniquement la lettre de recommandation standardisée utilisée par l'ensemble des programmes de médecine d'urgence spécialisée à travers le Canada (voir liens ci-bas).

Les lettres de recommandation manuscrites traditionnelles ne seront pas prises en considération.

Nous acceptons les formulaires rédigés en anglais pour les référents anglophones.

Les candidats doivent copier et coller ces liens directement dans leurs demandes de références.

Deux formats sont disponibles pour les répondants à choisir, PDF et PDF remplissable :

https://www.carms.ca/pdfs/Lettre-de-recommandation-standardisee-programmes-de-medecine-d-urgence.pdf

https://www.carms.ca/pdfs/Lettre-de-recommandation-standardisee-programmes-de-medecine-d-urgence-PDF-rempliassable.pdf

Versions anglaises:

https://www.carms.ca/pdfs/Emergency-Medicine-Structured-Reference-Letter.pdf

https://www.carms.ca/pdfs/Emergency-Medicine-Structured-Reference-Letter-Fillable-PDF.pdf

 

Documents supplémentaires
Requis
Curriculum vitae 

Dossier de rendement de l’étudiant en médecine 

Lettre de motivation 
Nombre de mots
Minimum : Aucun
Maximum : Aucun

La lettre de motivation cherche à valider l'intérêt du candidat pour le programme spécialisé de médecine d'urgence ainsi qu'à évaluer s'il possède les qualités requises pour la poursuite de cette formation. Maximum 1000 mots.

Photographie 
[Remarque : La photo est utilisée comme aide-mémoire seulement]

Utilisée comme aide-mémoire pour les dossiers. N'est en rien discriminante dans l'évaluation, comme l'exigent les politiques de CARMS.

Preuve du statut vaccinal COVID-19/Déclaration d’exemption médicale  

Au plus tard à la DATE LIMITE du 7 mars 2022 à midi 12h (HE), vous devez télécharger et assigner dans votre candidature l'une des deux options suivantes.

  • Preuve d'une protection adéquate contre le COVID-19 (ex. code QR d’un passeport vaccinal délivré par une autorité gouvernementale ou preuve équivalente). Les preuves acceptables sont identifiées dans la directive (en PDF) située sur le site Web officiel du ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec.

OU

  • Une déclaration d’exception médicale concernant la COVID-19 complété. En déposant cette déclaration dans son dossier de candidature du CaRMS, le candidat accepte par la présente de fournir une copie de sa contre-indication officielle à la vaccination contre la COVID-19 à la faculté concernée au plus tard sept jours après le jour du jumelage. Cette contre-indication doit être attestée par un professionnel de la santé habilité à poser un diagnostic tel qu’il est décrit dans la directive (en PDF) du ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec et inscrite au registre de vaccination maintenu par le ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec.

Documents additionnels requis pour les DHCEU
Diplôme de médecine 

Copie du diplôme de médecine.

Les médecins diplômés d'une faculté de médecine hors Canada et États-Unis (DHCEU) devront fournir une copie du diplôme de médecine.

Les DHCEU qui seront sélectionnés comme candidats à la résidence en médecine d'urgence spécialisée devront effectuer au moins 1 mois de stage non contributoire avant d'entreprendre le cursus usuel du programme.

 

Lettre de reconnaissance de l'équivalence du diplôme MD 

En plus du diplôme de médecine, une copie de la lettre d'équivalence de votre diplôme de médecine du Collège des médecins du Québec et une copie des examens qui ont servi à l'obtention de cette reconnaissance d'équivalence soit :

  • EECMC - Relevé des résultats 
  • EACMC, partie I - Relevé des résultats 
  • EACMC, partie II - Relevé des résultats 
  • Examen de la CNE - Relevé des résultats (Collaboration nationale en matière d’évaluation)

 

Lettre de détermination du statut d'admission aux études médicales postdoctorales émise par la CVDFM 

Lettre de la Conférence des vice-doyens postdoctoraux du Québec 

  • Une copie de la lettre de détermination du statut d'admission aux études médicales postdoctorales émise par la Conférence des vice-doyens postdoctoraux des facultés de médecine du Québec.


Processus d'examen des candidatures

Les demandes soumises après le début de la révision du dossier ouvert le 31 janvier 2022


Documents additionnels (sans les lettres de recommandation) soumis après le début de la période d'examen des dossiers :  ouvert le  31 janvier 2022


Lettres de recommandation soumises après la date de démasquage : ouvert le 31 janvier 2022


Pour assurer une étude complète de votre dossier, vous devez soumettre l'ensemble des documents requis en respectant l'échéancier disponible sur le site du CaRMS.


Entrevues

Dates:

  • 28 février 2022
La date des entrevues est fixée au niveau canadien par les directeurs de programme. Cette année, la date retenue est le 28 février 2022.

Toutes les rencontres prévues lors de la journée d'entrevue se feront en mode virtuel en raison de la pandémie.

Les programmes aviseront les candidats via CaRMS en ligne et enverront les invitations par courriel directement aux candidats sélectionnés pour une entrevue.
L'entrevue vise à évaluer la motivation et la capacité du candidat à réaliser une formation en médecine d'urgence spécialisée.

Le secrétariat du département de médecine familiale et de médecine d'urgence attribuera une heure de convocation aux candidats retenus.

En raison de la pandémie, l'entrevue individuelle d'une durée de 15 à 25 minutes aura lieu en mode virtuel. Le comité d'entrevue présent comprendra quelques urgentologues ainsi qu'un résident du programme. Les critères évalués pour appuyer la sélection lors de l'entrevue sont fonction d'une grille critériée élaborée par le programme et les membres de la section de médecine d'urgence. Les questions seront identiques pour tous les candidats et respecteront le cadre déontologique du CaRMS.

À la suite de l'entrevue, le candidat rencontrera le directeur de programme. D'une durée de 15 minutes, cette rencontre virtuelle permettra de répondre aux questions du candidat en lien avec le programme de résidence. Cette rencontre ne fait pas partie du processus d'entrevue et n'a aucun impact sur l'admission du candidat.

À la fin de la journée d'entrevue, les évaluations individuelles de la performance de chacun des candidats seront remises confidentiellement au directeur de programme qui compilera les résultats et les joindra aux résultats des autres critères déjà évalués (évaluations de stage, lettres de recommandation standardisées, lettre de motivation, curriculum vitae, etc). Une note globale sera alors générée et permettra d'obtenir le classement final qui sera présenté au comité d'admission. Si un candidat obtient une note jugée non satisfaisante par le comité, celui-ci pourra voir son dossier refusé et ne pas faire partie du classement final.


Critères de sélection

La répartition du pointage quant aux critères de sélection est la suivante :

1-Le dossier (33,3 %) qui comprend :  

  • la lettre de motivation (11,1 %),
  • les deux lettres de recommandation standardisées (11,1 %),
  • le curriculum vitae (11,1 %);

2-Le DREM et les évaluations des stages cliniques de l'externat (33,3 %);

3-L'entrevue : (33,3 %).

Le directeur de programme et l'adjoint procèdent d'abord à l'analyse des dossiers et des évaluations des stages en suivant une grille critériée uniforme afin d'en arriver à une note. Par la suite, une convocation en entrevue est envoyée aux candidats ayant obtenu les meilleurs résultats en respectant la capacité d'accueil de la journée d'entrevue (environ 20 à 25 candidats).

Une fois l'entrevue réalisée, l'évaluation finale des candidatures se fait par pondération des différents critères, lesquels sont évalués indépendamment les uns des autres. Le but est de parvenir à évaluer les candidatures de la manière la plus objective possible. Dans cette optique, le directeur de programme et l'adjoint ne participent pas à l'évaluation de l'entrevue et le comité d'entrevue n'est pas impliqué dans l'analyse initiale des dossiers des candidats.

Tout candidat jumelé à la Faculté de médecine de l'Université Laval reçoit une offre d'admission conditionnelle à l'obtention de son doctorat en médecine. Un retard de diplomation entraînera un report de l’entrée en résidence dans le programme.

Objectifs du programme

Le programme de médecine d’urgence spécialisée permet l'acquisition des connaissances avancées en médecine d’urgence, le développement de compétences cliniques, scientifiques, techniques, pédagogiques et administratives, ainsi que des attitudes nécessaires à l’exercice de la médecine d’urgence et de ses champs connexes.

Au terme de sa formation, le résident devra démontrer sa capacité à :

  • Agir à titre de consultant en matière d’identification, de compréhension et de traitement des pathologies aiguës et des traumatismes rencontrés à l’urgence, indépendamment de leur gravité, du type de clientèle affectée et du milieu de pratique.
  • Faire preuve d’autonomie en ce qui a trait aux décisions cliniques, particulièrement dans des situations aiguës, complexes et indifférenciées.
  • Travailler en équipe à la prise en charge efficiente des patients à la salle d’urgence  et avec le souci d’assurer la qualité, la sécurité et l'accessibilité aux soins de santé urgents.
  • Intégrer les données probantes de la littérature à la prestation réfléchie de soins et savoir transmettre son expertise et son savoir-faire aux générations futures en matière de médecine d’urgence.

Objectifs du processus de sélection

Les critères suivants sont évalués lors du processus d'analyse des dossiers et lors de l'entrevue :

  • Une bonne connaissance du domaine de la médecine d'urgence spécialisée;
  • Un intérêt crédible et bien explicité;
  • Une expérience dans un domaine d'expertise connexe à l'urgence et/ou dans le domaine de la recherche est considérée comme un atout;
  • Un niveau élevé d'expertise clinique ainsi qu'un bon jugement;
  • La capacité à travailler en équipe et à faire preuve de leadership;
  • La capacité à faire preuve d'empathie et de résilience;
  • L'habileté à résoudre efficacement les problèmes et à faire preuve de débrouillardise.

Processus d’examen des dossiers

Composition de l’équipe d’examen des dossiers : Le directeur de programme ainsi que le directeur de programme adjoint procèdent à l'analyse des dossiers des candidats.

Nombre moyen de demandes soumises au programme pendant les cinq dernières années : 0 - 50

Pourcentage moyen de candidats invités à une entrevue : 51 - 75 %

Critères d’évaluation :
Composants de dossier Critères
Activités parascolaires Bénévolat, implications parascolaires et sociales, recherche
Compétences de leadership Évalué à travers les évaluations de stage et les implications connexes (s'il y a lieu)
Curriculum vitae Formation universitaire antérieure, expérience de travail, bourses/prix
Documents de référence Efficacité, expertise clinique, leadership, travail d'équipe, professionnalisme
DREM Évalué
Examens Nous n’examinons pas ce composant de dossier.
Lettres personnelles Motivation, connaissance de discipline, démonstration des aptitudes recherchées
Recherche/publications Évalué
Relevés de notes Évalué
Stages à option Efficacité, expertise clinique, leadership, travail d'équipe, professionnalisme

Critères de stage à option

Le fait d'avoir complété un stage en médecine d'urgence (optionnel ou obligatoire) n'est pas un critère de sélection des dossiers. Ceci est encouragé par la direction de programme pour permettre au candidat de mieux connaître la pratique en médecine d'urgence avant de s'engager dans cette formation, mais le fait d'avoir réalisé ou non un stage à option en médecine d'urgence n'a pas d'impact sur la sélection d'un candidat.
Nous n’exigeons pas que les candidats aient suivi des stages à option dans notre établissement.

Processus d‘entrevue

Format d’entrevue :



Nous accommodons couramment des demandes de reportage des entrevues pour des candidats.

Critères d’évaluation pour les entrevues :
Composants d’entrevue Critères
Activités savantes Non évalué en entrevue
Collégialité Non évalué
Compétences en collaboration Capacité à travailler en équipe, habiletés interpersonnelles et sociales
Compétences en communication Capacité à communiquer avec les patients et les collègues
Compétences en leadership Capacité à diriger une équipe, sens de l'initiative
Intérêt envers la discipline Connaissances des spécificités et implications de la discipline
Intérêt envers le programme Connaissances des spécificités du programme
Professionnalisme Reconnaissance de ses limites, sens des responsabilités, fiabilité, maturité, confiance en soi
Promotion de la santé Non évalué en entrevue
Autres composants d’entrevue Efficacité, gestion des émotions, résilience.

Information recueillie à l’extérieur de la candidature de CaRMS

Spécifiquement, nous pourrions considérer :







Processus de classement

Les comportements observés ci-dessous pendant le processus d’entrevue pourraient empêcher un candidat d’être classé par notre programme. :
   
   
   


Aperçu du programme

MISSION

Former des médecins d’urgence spécialisés jusqu’à un haut niveau de compétence dans :

  • Les soins cliniques urgents de tous ordres intégrés au travail des autres professionnels de la santé en médecine d’urgence, avec un rôle additionnel particulier de soutien et de consultation ;

  • L’évaluation, la planification et la gestion de soins d’urgence dans un hôpital et dans une région.

Développer une pointe d’excellence dans certains domaines tels que l’éducation, l’administration, la recherche, les services préhospitaliers d'urgence, la toxicologie, les soins intensifs, l'échographie ciblée au chevet, la médecine d'urgence pédiatrique,  etc .

 

VISION

Le programme de médecine d’urgence spécialisée de l’Université Laval est un programme de résidence qui intègre le cadre de compétences CanMEDS et l'évaluation selon l'approche des compétences par conception. Le programme offre des activités et une formation qui permettent d’amener les résidents à être des praticiens complets aux multiples aptitudes, le tout dans un esprit de convivialité et de collaboration. Il forme des médecins spécialistes en médecine d’urgence en mesure d’œuvrer dans des milieux académiques ou des centres régionaux d’importance, à titre d’excellents cliniciens, mais qui développeront de surcroît de bonnes habiletés en recherche, en enseignement et/ou en gestion, afin de faire bénéficier le milieu de travail de leur expertise. L’approfondissement de ces domaines leur permettra, au gré de leurs intérêts, de s’investir dans des fonctions connexes à la pratique de la médecine d’urgence, incluant, entre autres, la médecine préhospitalière, la médecine de sinistre, la traumatologie, la toxicologie, l’administration d’un département, la médecine hyperbare et de plongée, l'échographie ciblée au chevet du patient, etc. Le programme de médecine d’urgence spécialisée de l’Université Laval repose sur:

  1. Une formation conforme aux nouvelles exigences du Collège Royal des Médecins et Chirurgiens du Canada, soit l'approche de compétences par conception (mise en place dès juillet 2018 pour les nouveaux résidents du programme). Le nouveau modèle de formation du programme de médecine d'urgence inclut la mise en place d'une grille de stage unique et basée sur la progression personnalisée des résidents, une évaluation continue utilisant le modèle des activités professionnelles observables, un tutorat des résidents avec plusieurs médecins d'urgence tout au long de la formation, une révision continue de la progression des résidents par le comité de compétences. 
  2. Une formation rigoureuse académique et pratique, basée sur l’évidence, 

  3. Des stages de base orientés sur la pratique en urgence avec certains stages uniques au programme,

  4. Un encadrement exemplaire et différencié des résidents juniors et séniors,

  5. La présence d’enseignants et de directeurs de programme et de section humains, ouverts, disponibles, ayant à cœur la formation et le mieux-être des résidents,

  6. Le développement chez les résidents de pointes cliniques permettant l’avancement réel de la spécialité aux niveaux local et provincial, mais aussi national et international,

  7. Une flexibilité et adaptabilité au regard des besoins spécifiques des résidents en termes de séquence et de choix de stages ainsi que du profil de formation et,

  8. Une ambiance de travail agréable basée sur la collégialité et l’humanisme. 


Programme d'étude

Ce programme de résidence est d'une durée de 5 years.

La durée du programme de formation n'excède pas les standards du Collège Royal ou du Collège des médecins de famille du Canada.

La composition de la grille de stage et la séquence de stages est présentée à titre indicatif seulement.

Les stages sont regroupés selon les quatre niveaux de la résidence, basés sur le modèle de compétence par conception établi par le Collège Royal des Médecins et Chirurgiens du Canada. Toutefois, selon certaines conditions et suivant la progression du résident, l'ordre de la séquence peut être modifié.

La durée de chacune des quatre étapes de la résidence a une durée envisagée approximative, qui peut varier selon la progression du résident dans l'atteinte des compétences. 

Pour en connaître davantage sur le modèle d'apprentissage basé sur la compétence par conception, veuillez vous référer au Collège Royal du Canada: http://www.royalcollege.ca/rcsite/home-f

Diverses informations sur le programme sont accessibles via le lien Internet suivant :  http://www.fmed.ulaval.ca/carms-mu5

Stages cliniques - Progression vers la discipline

Les premiers mois de la première année de formation se composent de stages d'urgence et de formations cliniques permettant l'apprentissage des compétences de base pour la poursuite de la résidence en médecine d'urgence. La durée envisagée est de trois périodes. Les stages sont les suivants:

  • Urgence (2 périodes)

  • Urgence intégrée (stage qui comprends deux semaines de formation pratique intensive)

Stages cliniques - Fondements de la médecine d'urgence 

Suivant l'acquisition des compétences en lien avec la progression vers la discipline, le résident pourra poursuivre sa première année de formation à l'étape des fondements en médecine d'urgence. Cette étape a une durée envisagée de 9 périodes. Les stages suivants sont réalisés au cours de celle-ci:

  • Orthopédie
  • ORL
  • Ophtalmologie
  • Stage de nuit (compétences transversales)

  • Urgence pédiatrique

  • Consultation de cardiologie

  • Urgence réanimation

  • Urgence
  • Échographie ciblée au chevet 

 

Stages cliniques - Maitrise de la discipline

Une fois la réussite des compétences en lien avec les fondements de la médecine d'urgence, le résident poursuit ses stages cliniques au sein de l'étape de la maitrise de la discipline. Cette étape a une durée approximative de 39 périodes, et s'insère dans les deuxième, troisième et quatrième années de résidence. Les stages rattachés à cette étape permettent l'acquisition progressive des compétences directement en lien avec la spécialité :

  • Anesthésie (2 périodes)

  • Plastie

  • Préhospitalier/Sinist

  • Toxicologie

  • Unité coronarienne
  • Traumatologie en centre tertiaire (2 périodes)

  • Chirurgie traumatologie aiguë
  • Urgence et urgence érudition (10-13 périodes selon le profil choisi)

  • Urgence mineure 

  • Urgence pédagogie
  • Urgence réanimation
  • Urgence pédiatrique (2 périodes)

  • Urgence psychiatrique

  • Urgence gériatrique 
  • Périnatalité
  • Soins intensifs adultes (2 périodes)
  • Soins intensifs pédiatriques (2 périodes)
  • Stages optionnels (3 à 6 selon le profil choisi)
  • Option : Neurologie ou neurochirurgie
  • Option : discipline liée aux soins intensifs

 

Stages cliniques - Transition à la pratique

Une fois la réussite des compétences en lien avec la maitrise de la discipline, le résident pourra poursuivre ses stages cliniques à l'étape de la transition à la pratique. Cette étape a une durée envisagée de 14 périodes, et s'insère principalement dans la cinquième année de résidence. Les stages rattachés à cette étape permettent l'acquisition progressive et séquentielle des compétences liées aux différentes responsabilités cliniques, académiques et médico-administratives de la pratique de la médecine d'urgence :

  • Urgence gestion et efficience
  • Urgence intégrée (3 périodes)
  • Urgence supervision (2 périodes)
  • Urgence gestion (2 périodes)
  • Urgence en région éloignée
  • Urgence érudition ou stage de pointe clinique (5 périodes, selon le profil choisi)

 

Volet académique et érudition

En plus des stages cliniques, le résident doit assister aux séances d'enseignement théorique et pratique qui prennent diverses formes, incluant :

  • clubs de lecture;

  • éthique et déontologie; 

  • évaluation critique de la littérature;

  • laboratoire de simulation;

  • projet de révision de la qualité de l'acte, cas d'intérêt (morbidité/mortalité);

  • réunions scientifiques;

  • révision systématique des volumes de référence;
  • formations diverses (ECG, radiologie, etc).

 

Le résident doit également élaborer un projet de recherche (ou l'équivalent) et rédiger un rapport. 

 

Trois profils sont offerts au sein du programme :

  • Profil 1: clinicien-érudit et/ou maîtrise 

  • Profil 2: certificat et/ou projet scientifique structuré d'envergure

  • Profil 3: pointe d'expertise clinique



Mode d'évaluation

Les résidents du programme sont évalués selon le principe de la compétence par conception du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada.

Outre la fiche d'évaluation mensuelle du stage clinique, le résident est évalué sur une base régulière, parfois quotidienne, dans l'objectif de l'atteinte des compétences ciblées pour chacune des étapes de la résidence. L'évaluation se tient principalement en milieu clinique, sous forme d'observation directe ou indirecte, mais peut aussi avoir lieu lors de séances de simulation et/ou d'autres contextes d'apprentissage. Les évaluations sont compilées sous forme d'un tableau de bord, permettant le suivi de la progression du résident par celui-ci, par ses tuteurs et par le comité de compétence.

La supervision par observation directe est également utilisée plusieurs fois par année dans les stages d'urgence. Le résident est par ailleurs soumis à un examen canadien biannuel des connaissances sous forme de questions à réponses courtes. Des pratiques d'examens oraux ont lieu biannuellement à partir de la deuxième année. Le résident est aussi évalué par ses pairs et un superviseur dans le cadre de ses présentations. Le professionnalisme fait l'objet d'évaluations multi-sources tout au long de la résidence.

 




Site de formation

Centres hospitaliers affiliés qui collaborent au programme (liste non exhaustive) :

 

  • CHU de Québec et tous ses établissements: Hôpital de l'Enfant Jésus, CHUL centre mère-enfant, Hôpital Saint-François d'Assise, Hôtel-Dieu de Québec, Hôpital du Saint-Sacrement

 

  • Institut Universitaire de cardiologie et pneumologie de Québec

 

  • CISSS Chaudière-Appalache: Hôtel-Dieu de Lévis

 

  • CIUSS de la Capitale-Nationale: Centre Anti-Poison du Québec

 

  • CISSS de Lanaudière 

 

  • CISSS Chaudière-Appalache: St-Georges de Beauce

 

  • CISSS Bas Saint-Laurent: secteur Matapédia (stage région)

 

 


Information supplémentaire

Une intégration profonde et complète des compétences CanMEDS dans le but de donner au résident les outils nécessaires afin qu'il devienne un spécialiste en médecine d'urgence complet, tant sur le plan scientifique que sur le plan humain ;

  • L'implication du personnel enseignant et leur ouverture ;

  • La présence de milieux d'enseignement diversifiés avec une grande variété de pathologies;

  • Un programme dynamique dont l'évolution se fonde, entre autres, sur les apports continus des résidents et du comité de programme.

Toutes les informations nécessaires sur le programme, dont un dépliant, un poster et des présentations vidéo, sont accessibles via le lien Internet suivant :  http://www.fmed.ulaval.ca/carms-mu5


Résumé des modifications

SUMMARY ID Section Résumé des modifications Mis à jour le NOTIFY APPLICANTS SECTION NAME Actions